blague du jour, histoires drĂ´les

Nymphomane

Une nymphomane en proie a des crises aiguës se promène dans la rue. Tout a coup elle a une très très grosse envie. Il faut absolument qu'elle baise. Elle frappe a toute les portes mais il n y a personne. Alors elle rentre dans une église. Il n'y a pas de messe a cette heure la mais le cure est présent.
- Que désirez vous ma fille?
- Ooooooooh toi ! Je te veux. prends moi !!!
- Je vous demande pardon ?!?!?!?! ......
- Prends moi toute, je te veux, rhaaaaaa !! baise moi.!!
- Mais enfin, ma fille, vous ĂŞtes dans la maison de dieu !!
- Je m'en fous, je veux que tu me prennes la maintenant. Prends moiiiiiii
- Mais je ne peux pas je suis prĂŞtre
La fille s'allonge sur l'autel et se déshabille. Elle est superbe et elle se caresse. Le curé ne sait plus quoi faire, il transpire et commence a avoir des bouffées de chaleur. Il se tourne alors vers la croix de Jésus et lui demande :
- JĂ©sus aide moi, que dois je faire ?
Et Jésus répond :
- Détache moi connard, détache moi

Douane

Une dame âgée prend le train. Rendue près de la frontière, elle demande au prêtre qui est assis à côté d'elle:
- Regardez, j'ai acheté une trousse de beauté mais j'aimerais me sauver des taxes de douanes, pourriez-vous la cacher sous votre soutane s.v.p.?
- Je veux bien, mais je suis incapable de mentir. Si on me pose des questions, je dirai la vérité. »
Une fois à la frontière, le douanier demande:
- Rien à déclarer, mon père?
-.De la tĂŞte Ă  la ceinture, non!
- D’accord, mais en dessous de la ceinture?
-.Oh, eh bien j'ai un petit quelque chose qui fait plaisir aux dames et qui n'a jamais servi... »

Rituels du Pape

À chaque fois qu'un pape est élu, il y a tout un rituel prévu avec des cérémonies, des présentations du nouveau pape aux autres chefs religieux etc...En particulier, peu de temps après l'élection du nouveau pape, il est d'usage que le grand rabbin demande une audience au pape et soit reçu par lui au Vatican. La tradition veut que le rabbin se présente avec un plateau d'argent sur lequel est disposé un coussin de velours. Sur le coussin lui-même est disposée une enveloppe parcheminée qui semble être extrêmement vieille. Lorsque le rabbin s'avance vers le pape avec ce plateau, le pape est censé étendre son bras en signe de rejet. Puis le grand rabbin doit se retirer, et ne doit renouveler cette cérémonie que lorsqu'un nouveau pape est élu...
Lorsque Jean-Paul II eut à accomplir ce rituel, il se posa la question de savoir ce que signifiait ce rite. Il questionna les archivistes du Vatican, mais tout ce qu'ils purent lui répondre, c'est que ce rite existait depuis très très très longtemps. Alors, le jour où le grand rabbin arriva, le pape joua le rituel tel qu'il devait être joué, mais alors que le grand rabbin tournait les talons pour partir, Jean-Paul le rappela en lui disant:
- Mon frère, je dois vous confesser que ce rituel que nous venons d'accomplir, et qui semble s'être déroulé depuis des siècles entre papes et grands rabbins, a une signification qui m'échappe totalement. Je comptais sur vous pour m'expliquer quelle était la signification de tout ceci. Mais le grand rabbin lui répondit en baissant les épaules montrant son impuissance:
- Je n'en sais malheureusement pas plus que vous Ă  ce sujet Alors le pape dit:
- Accompagnez-moi dans mes appartements privés: je vous offrirai de partager un verre de vin, et si vous êtes d'accord, nous ouvrirons ensemble cette enveloppe pour enfin découvrir ce qu'elle cache. Le rabbin acquiesça Une fois dans les appartements papaux, devant un verre d'asti, le rabbin saisit l'enveloppe, l'ouvre et en extrait un très très vieux parchemin de ses doigts rendus tremblants par l'émotion.... et lorsque le parchemin est déplié, le Grand Rabbin et le pape constatent que c'était l'addition pour le dernier repas de Jésus avec ses apôtres...

Confessionnal

Un vieux curé part en retraite. Il prévient son jeune successeur : "Je connais bien mes paroissiens. Pour la confession, je t'ai préparé un petit lexique, avec d'un côté la liste des péchés et de l'autre les pénitences à infliger". Le petit jeune prend ses fonctions, et lors de la première séance de confesse tout se passe bien.
"Mon père, j'ai pêché par gourmandise" Il cherche à G, gourmandise :
"3 pater et 2 avé" etc... Fastoche. Jusqu'à ce que se présente une jeune et jolie femme :
"Mon père, j'ai péché, j'ai fait une pipe au pharmacien"
Le prĂŞtre cherche Ă  la lettre P, et ne trouve rien. "Attendez-moi une minute, Madame, je reviens"
Il va trouver les enfants de cœur qui glandouillent dans l'église :
"Dites moi, les enfants, l'ancien curé, il donnait quoi pour une pipe ?"
"Oh, nous ils nous donnait un Mars !"


Page : 1 2 3